Être trader indépendant

Passer des ordres en bourse et gérer un portefeuille de titres ne sont pas réservés au spéculateur professionnel. On peut être un trader en disposant d’un compte propre en étant un day trader autonome. Pour mieux comprendre ce qu’est ce type d’opérateur, découvrons comment devenir un trader en compte propre, la fiscalité, le statut juridique d’un négociateur freelance ainsi que le salaire du spéculateur indépendant.

Comment devenir un trader indépendant ?

Pour s’affranchir en opérant au trading, il faut connaître comment choisir un site de bourse pour trader ? De cette manière, le spéculateur pourra négocier dans des conditions optimales. Le plus difficile dans le démarrage est de trouver un fonds de roulement suffisant.

Le montant à investir doit suffire pour permettre de survivre quelques années lorsqu’on effectue de mauvais résultats. Un trader en compte propre performant est capable d’obtenir suffisamment de réserves pour vivre du trading. Ceux qui souhaitent devenir un trader indépendant doivent de préférence éviter les effets de levier qui est un outil réservé à ceux qui disposent d’un petit capital.

Pour bien gérer ses fonds, il est important de respecter un money management raisonnable, un taux de réussite intéressant sur plusieurs années, réaliser des gains réguliers sur un marché haussier et baissier… Au final, un trader en compte propre doit remplir plusieurs conditions.

Fiscalité d’un trader indépendant

En France, l’État perçoit 50 % des gains des traders indépendants. Dans ce cas, pour bénéficier d’un meilleur confort, le spéculateur doit disposer d’un capital considérable. Les traders occasionnels réalisent de temps en temps des opérations boursières. Ces types de négociateurs sont soumis à une fiscalité ordinaire.

L’impôt sur les plus-values varie selon la situation fiscale globale. Il s’élève environ à 24 % de taxation. En ce qui concerne les spéculateurs actifs, Forex et day trader, le négociateur de valeurs, indépendant et à temps plein est soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Quel est le statut juridique d’un trader indépendant ?

Les traders indépendants qui opèrent de manière active devront déclarer leurs bénéfices non commerciaux (BNC) ainsi que s’enregistrer en tant que statut professionnel (exemple entreprise individuelle). Autre structure juridique adaptée pour ce type d’activité : l’EI (Entreprise individuelle), en statut de professions libérales.

Montant du salaire d’un trader indépendant

Un trader débutant gagne en moyenne entre 4000 et 6000 €/mois. Le trader freelance peut bénéficier d’un salaire supérieur à ses revenus puisqu’il peut percevoir des primes plus importantes que sa mensualité fixe de base. Les gratifications du trader indépendant débutant varient selon l’établissement qui l’emploie ainsi que les profits générés durant l’année.